h1

A small world, after all

2 décembre 2009

La maison Lacroix est sur le point de fermer. Cette mort programmée de l’une des dernières maisons de haute couture en France est malheureusement logique pour bien des raisons. Pierre Bergé dirait sans doute qu’elle était inéluctable.

Cette nouvelle me touche non seulement par ses conséquences humaines, sociales, bien sûr, mais aussi parce que la maison Lacroix est l’un des souvenirs les plus marquants d’une parenthèse professionnelle importante dans ma vie de financier.

En effet, après un parcours de quelques années au contrôle de gestion d’Eurodisney, j’ai eu l’opportunité de diriger la création et la production des costumes du parc et des hôtels. Une expérience tout à fait originale faite de challenges variés tels que la mise en place d’une stratégie d’achat, la création d’un bureau de style, l’animation d’une équipe pluridisciplinaire ou la production des uniformes à thème de 6.000 employés tous porteurs d’une image de marque. Mon département détenait des records dignes d’être inscrits au Guinness : des  kilomètres de tissus, de passementerie, des tonnes de boutons et d’accessoires, au total 400.000 pièces de costumes, redingotes, spencers, guêtres ou hauts de forme du 19ème siècle, ponchos mexicains, gilets peau de vache, jupes et tabliers des années 20, knickers tyroliens, blousons futuristes… Un régal absolu du point de vue de l’hémisphère droit de mon cerveau et s’agissant du gauche, un véritable cauchemar.

Au cours de cette passionnante aventure, nous avons eu l’honneur d’accueillir quelques personnes de l’équipe de Christian Lacroix. Je ne m’attendais pas à rencontrer des professionnels aussi attentifs et curieux d’un produit qui était à mille lieues du leur. À leur tour, quelques temps après, ils nous avaient ouvert leur atelier et présenté leur travail avec beaucoup de modestie et de sérieux. Outre l’émotion de voir et d’effleurer les pièces des collections de Christian Lacroix, j’avais été touchée par l’âme de cette maison et par la qualité des personnes que j’y ai rencontrées. Quelques instants inoubliables.

Publicités

2 commentaires

  1. Très beau témoignage qui montre la puissance des émotions dans une activité professionnelle. Très bel hommage au personnel de CL qui ne méritait certainement pas le sort qui les attend. Mais qui devrait rebondir vite, car la compétence dans ce secteur est vite connue.
    D’après mes informateurs, l’orgueil et la surdité de CL avec se anciens partenaires expliqueraient la situation de cessation de paiement de sa maison. Mais, la marque n’est pas encore morte car il y a des entrepreneurs prêts à acheter le passif sans… Monsieur Lacroix!


    • Bien que Christian Lacroix soit un créateur génial, on peut franchement comprendre les états d’âme de ces entrepreneurs! La haute couture est un puits sans fond et un concept anachronique dans notre société aujourd’hui. Les codes ont changé, cela n’empêche pas pour autant la création. En cela, je rejoins le discours de P. Bergé (podcast) qui accorde plus de crédit à des enseignes telles que Zara ou H&M dont les performances créatives sont, elles au moins, sanctionnées par la clientèle. Ce n’est pas le cas de ces grands noms de la haute couture dont la survie ne tient que par la santé de la marque sur laquelle s’adosse leur activité. Jusqu’à ce que les dirigeants desdites marques en aient un jour assez…



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :