Posts Tagged ‘Facebook’

h1

« On da run… » ou de l’utilisation parfois hasardeuse des réseaux sociaux

31 mars 2010

Je ne peux plus me passer de lui. Lui, c’est mon iPhone. C’est un véritable lieu commun de constater à quel point nos gadgets nous sont devenus indispensables. Dans le train, le métro, partout, il ne se passe plus un moment sans que l’on ait recours à son « smartphone » pour s’informer, s’orienter, écouter de la musique, regarder des images, se cultiver, échanger, lire, prendre des photos ou éventuellement…téléphoner. Ces objets ont chamboulé nos usages, notre façon de passer le temps. La banlieusarde que je suis n’est plus tenue d’attraper au vol pour les engloutir en  20 minutes chrono, les quelques pages d’actualités formatées spécialement pour elle et quelques centaines de milliers de ses congénères. Au lieu de cela, elle peut prendre les chemins de traverse pour aller lire exactement ce qui lui chante et s’il lui arrive de vouloir partager ses lectures, elle peut le faire instantanément par tweet ou par mail…

Mon envie de publier ce blog m’a conduit à m’aventurer dans l’univers des réseaux sociaux. J’ai assez rapidement adopté Twitter qui  permet si simplement d’aller vers les informations et les contacts qui m’intéressent. En revanche, guidée par le principe que les amis de mes amis ne sont pas forcément mes amis, je ne suis jamais vraiment parvenue à me servir de Facebook. On dira que je suis plutôt du genre à siroter mon Campari en petit comité plutôt que de trinquer sur la place d’une grande ville avec des milliers d’inconnus, fussent-ils tous des « amis ». Ou disons encore que, bien que tout à fait consciente que faire partie du groupe « Pour que les Maronsui’s soient vendus en pack de 16 » puisse fortement influencer la décision du comité exécutif de Nestlé, je préfère aller surfer sur d’autres nuages…

Et ils ne volent pourtant pas toujours très haut ces nuages ; pour preuve, ma découverte du jour, une application iPhone ,sorte de potion magique pour geeks vieillissants, qui permet d’éradiquer une grande variété de maux : problèmes de circulation, de cellulite, de chute de cheveux ou d’ostéoporose… Les déçus pourront toujours se consoler avec cette autre trouvaille : l’application qui permet de se voir vieillir ou bien ils pourront fuir.

C’est justement en allant voir ailleurs que j’ai croisé la route de Joseph Luebke, 19 ans, infortuné pensionnaire d’un centre de détention de l’Etat d’Illinois que l’on peut soupçonner d’être un lointain parent d’Averell Dalton. Le savoureux récit du journaliste du LATimes nous ramène au principe évoqué plus haut au sujet des amis de nos amis. Il dit en substance que le 17 mars dernier, le jeune homme eut au moins deux mauvaises idées : la première fut de s’évader à quelques mois seulement de la fin de sa peine, la deuxième fut de partager l’information avec ses 526 amis sur Facebook avec ces quelques mots « on da run… » (traduction: en cavale…). L’oiseau s’envola à 18h45 et fut remis dans sa cage à 0h25.

Audiard disait : « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît »…

%d blogueurs aiment cette page :