Posts Tagged ‘Pénélope Octavio’

h1

September trash

30 septembre 2010

Le mois de septembre se termine aujourd’hui ? Tant mieux. Passons vite à octobre et oublions le retour au boulot, la rentrée des classes et les premières pluies d’automne… En quête d’un prétexte qui me permettrait de reprendre subrepticement ma plume de blogueuse, j’ai tourné et retourné les pages d’actualité de cette rentrée; j’ai eu beau chercher, je n’ai trouvé que matière à déprimer. J’allais me résoudre à attendre l’avènement d’une conjonction astrale, économique ou sociale plus favorable et voilà que… Chabrol nous quitte. Alors, m’inspirant de sa devise :« le mort ne doit pas grignoter le vivant », j’ai finalement décidé de partager la petite pêche du mois, si maigre fusse-t-elle, et d’évoquer les quelques highlights qui auront tout de même retenu mon attention en cette morne rentrée de septembre.

Il s’agit pour l’essentiel de deux événements artistiques, deux expositions de photos. La première s’intitule Cold. Elle explore les thèmes de la solitude et de l’enfermement. Son auteur, Pénélope Octavio, a photographié des corps nus enfermés dans un réfrigérateur, un voyage étrange et dérangeant qui, comme vous pourrez en juger en visionnant cette vidéo, confère aux plus sombres passages des œuvres de Cioran les accents d’un récit des aventures du petit Nicolas.

La seconde, baptisée Global trash, a pour thème les poubelles de la planète. Les photographes Pascal Rostain et Bruno Mouron ont eu l’idée de prélever le contenu de poubelles des habitants de certains pays du monde, riches et pauvres ; ils en ont fait un étalage pictural très coloré, laissant aux observateurs le soin de tirer des conclusions plus ou moins intéressantes sur les habitudes de consommation des uns et des autres.

Ici, je ferais observer qu’il n’est parfois pas nécessaire de s’attaquer aux poubelles de certains de nos contemporains pour juger de leur état d’esprit.  eFinancialCareers.fr, un site internet réputé sérieux, canal de news et d’offres d’emplois dans le domaine de la finance, publie dans sa rubrique Opinion un article qui, même s’il avait été correctement traduit, est affligeant de nullité. Son auteur, un ancien banquier d’affaire, traite du sujet très préoccupant des risques que l’on court à recruter une stagiaire féminine dans un service financier. Outre l’exotisme que représente en 2010, l’initiative de publier un tel ramassis de bêtises, on reste stupéfait de la teneur des commentaires des lecteurs qui semblent pour une grande part, indiquer un certain assentiment, parfois même une franche adhésion aux propos pathétiques de l’auteur.

Nous n’étions que le 16 septembre… J’ai repensé à Chabrol et aux frigos de Pénélope.

%d blogueurs aiment cette page :